Couteau pliant français

Les couteaux pliants régionaux en France

L’histoire millénaire du couteau pliant s’est écrite au rythme des inventions mais surtout face à la nécessité de chasser, de se défendre ou encore de se nourrir. C’est en partie en France qu’ont vu le jour ces innovations. Or, dans un pays où les régions constituent un univers culturel de référence, les meilleurs couteaux pliants sont nés à travers tout l’Hexagone. Acheter un de ces couteaux pliants régionaux, c’est acquérir un petit bout de cette histoire… 

L’Auvergne et la région Rhône-Alpes, une terre pionnière et dynamique

C’est en Auvergne qu’ont été créés des couteaux emblématiques de la coutellerie française. La ville de Thiers représente un centre névralgique de cette activité. Profitant de l’importante expansion économique de la ville au gré de la révolution industrielle, les couteliers thiernois mettent en avant leur savoir-faire et acquièrent progressivement une renommée nationale puis mondiale. 

Le couteau fermant la Navette fait partie de ces réalisations d’exception typiques de Thiers. Ce couteau ancien a surtout été utilisé au XXe siècle. Il est inspiré du couteau suisse et tient son nom des métiers à tisser avec lesquels il aurait en commun d’avoir des extrémités arrondies. Doté de ressorts, il possède de nombreux accessoires. Grâce à sa lame faite d’acier trempé et son manche est en bois, il est dit incassable. En outre, ce petit couteau pliant n’est pas cher comparé à ses concurrents car il est destiné à un usage quotidien.

Le couteau Alpin, typique de la région Rhône-Alpes, date de la fin du XIXe siècle. Il est connu pour son tranchant exceptionnel ainsi que pour sa légèreté, ce qui fait de lui un outil particulièrement adapté à la randonnée en montagne. Son manche est généralement fait de corne.

C’est aussi dans ces terres du centre de la France qu’on peut trouver un couteau de chasse pliant qui a fait la renommée de l’artisanat français : l’Hallali. Ce couteau pliant d’exception est doté d’un assemblage complexe puisqu’il est fait d’au moins 8 pièces essentielles, comme la lame à éviscérer ou encore la scie. Grâce à ce mécanisme ingénieux, le chasseur dispose du meilleur couteau pliant qu’il puisse espérer. Il n’est pas rare que le manche soit fait de bois de renne, de cerf ou encore d’élan.  

Le Sud-Ouest, entre traditions et innovations du couteau pliant

Le Sud-Ouest de la France dispose aussi de son lot de bons couteaux pliants de tous types. Dans cette région, la fabrication d’un couteau pliant répond à des fonctions aussi urgentes que spécifiques. Au début du XIXe siècle, la lame oblique des sabres de l’armée turque inspire les couteliers basques qui créent le Yatagan. Le manche en bois de ce couteau pliant est gravé d’une croix basque, le Lauburu. Ce couteau pliant en bois a surtout été utilisé dans la culture du tabac.

Si cette partie de la France a eu à cœur d’innover au contact d’autres cultures, elle est aussi porteuse de traditions ancestrales. On retrouve ces dernières dans le Nontron, datant du milieu du XVIIe siècle. Ce couteau de poche pliant est parfois considéré comme un couteau d’art en raison du raffinement de sa fabrication : il est doté de courbes et de pyrogravures. Il s’agit d’un couteau pliant typiquement français et artisanal. Il a en effet la particularité d’avoir une lame entièrement forgée à la main. Pour toutes ces raisons, on le considère comme un couteau pliant de luxe.

Des couteaux régionaux et originaux

En Bretagne, terre de pêche s’il en est, un couteau pliant original a été créé au milieu du XIXe siècle : le Poisson. C’est un couteau pliant fin qui permet de trancher les aliments avec précision. Il particulièrement apprécié des femmes. Son manche en queue de poisson lui confère une réputation de couteau pliant original. Sa lame d’acier carbone a aujourd’hui été remplacée par de l’acier chromé pour empêcher son oxydation. 

La Champagne-Ardenne n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de produire des couteaux pliants insolites. Parmi eux, on trouve le Coup de Poing, un mini couteau pliant doté d’un mécanisme à deux clous. Il mesure moins d’une dizaine de centimètres, ce qui permet de l’avoir sur soi à tout moment et de s’assurer qu’il se plie facilement. 

Pour protéger ces objets précieux et chargés d’histoire, vous pouvez vous procurer des étuis de couteaux pliants. Des coffrets de couteaux pliants sont aussi disponibles pour ravir les passionnés de couteaux et de ce beau patrimoine !



Retour au blog